L’exercice de rééquilibrage des marchés émergents

Au cours des 12 derniers mois, les investisseurs ont changé d’attitude à l’égard des obligations des marchés émergents, l’optimisme affiché jusqu’alors laissant place au pessimisme. La prise en compte, dans le cours des titres, de la réduction du programme d’assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale (Fed) et la hausse des rendements des bons du Trésor américain ont alimenté en grande partie ce revirement de tendance lié aux préoccupations concernant l’interruption soudaine des flux de capitaux et la volatilité des devises. Les économies des marchés émergents devront s’adapter à la baisse des flux de capitaux, cet ajustement s’effectuant sur plusieurs fronts et sur plusieurs années.

Tous les pays émergents n’en sont pas au même stade dans ce processus de rééquilibrage. Dans certains cas, ce dernier peut même s’avérer inutile. Aussi, l’ampleur du rééquilibrage nécessaire doit être évaluée au cas par cas, dans la mesure où les coûts économiques et politiques doivent être comparés aux avantages potentiels. En général, il s’agit de réduire les vulnérabilités extérieures comme les déficits courants importants (notamment ceux qui sont financés par des flux de capitaux volatils), corriger les lourds déficits budgétaires et les fragilités du secteur bancaire, ou équilibrer l’économie réelle entre investissement, crédit et consommation.

Dans la dernière édition de notre série Panorama, nous examinons les principaux canaux de transmission, les réponses politiques apportées et l’évolution du cours des actifs. Nous soulignons par ailleurs les risques et les opportunités qui se présentent au sein de la classe d’actifs. Dans cette analyse, nous mettons l’accent sur la dette souveraine libellée en devise forte et en devise locale.

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.

Classée dans la catégorie : Pays

Discuter d'un article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *