L’enquête M&G YouGov sur les prévisions d’inflation – T2 2014

Nous lançons ce jour la nouvelle édition de l’enquête M&G YouGov sur les prévisions d’inflation, dont l’objectif est de recueillir les anticipations d’inflation des consommateurs à court et moyen termes.

En maintenant leurs taux directeurs à des plus bas historiques, les banques centrales continuent d’injecter massivement des liquidités dans l’économie mondiale. Les taux d’inflation récemment constatés aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne font l’objet de toutes les attentions de la part des investisseurs dans la mesure où les tendances d’inflation conditionnent les politiques monétaires. Cette assertion, valable pour la Fed et pour la Banque d’Angleterre à l’heure où le marché essaie d’anticiper le moment où les deux banques centrales mettront un terme à leur programme d’assouplissement quantitatif, vaut surtout pour la BCE. En effet, les dernières mesures prises par la BCE semblent avoir été dictées principalement par les pressions déflationnistes observées au sein de la zone euro. Partant, le marché surveille plus que jamais les prévisions d’inflation.

Les résultats de l’édition 2014 de l’enquête M&G YouGov sur les prévisions d’inflation indiquent que les anticipations d’inflation à court et moyen termes restent solidement ancrées dans la plupart des pays européens.

Les prévisions à court terme pour le Royaume-Uni sont passées de 2% à 2,3%. Cette révision à la hausse intervient alors que le pays montre des signes de reprise durable et doit faire face à une plus forte pression sur les salaires. Parallèlement, les anticipations d’inflation pour les consommateurs allemands ont été révisées légèrement à la baisse. Ce repli s’explique par la baisse de l’indice des prix à la consommation harmonisé (1,1% en glissement annuel en avril), qui étaye l’hypothèse d’une faible inflation en Allemagne en 2015.

La tendance baissière globale qui pèse sur les prévisions d’inflation à court terme semble s’être considérablement atténuée dans tous les pays de l’Union monétaire européenne et au Royaume-Uni. Cette évolution est pour le moins surprenante compte tenu du fait que la plupart des économies européennes doivent encore composer avec une inflation faible ou sont confrontées à un épisode désinflationniste.

Prévisions d’inflation à 12 mois

A moyen terme, les prévisions d’inflation restent supérieures aux objectifs d’inflation fixés par les banques centrales dans la plupart des pays étudiés. Ces résultats traduisent une certaine défiance des consommateurs quant à la capacité des autorités monétaires à garantir la stabilité des prix. Sur les cinq prochaines années, l’inflation au Royaume-Uni devrait rester solidement ancrée autour de 3%. Malgré la faiblesse des taux d’inflation constatés en Europe, la plupart des consommateurs français, italiens et espagnols considèrent toujours l’inflation comme une source de préoccupation. Par conséquent, les prévisions d’inflation dans ces pays ont été révisées à la hausse et les sondés tablent désormais sur une inflation de 3%.

Prévisions d’inflation à 5 ans

 

Discuter d'un article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *