Enquête M&G YouGov sur les prévisions d’inflation – 3ème trimestre 2015

Un des principaux objectifs de la politique monétaire moderne consiste à stabiliser les anticipations d’inflation, car la gestion de ces anticipations est la première étape vers la maîtrise de l’inflation.

Le degré de stabilisation des anticipations d’inflation peut avoir des conséquences directes sur le comportement de l’inflation et de l’économie dans son ensemble.

Si ces anticipations sont fluctuantes, la baisse (ou la hausse) de l’inflation peut engendrer une incertitude sur les prix futurs, incitant les consommateurs à différer leurs achats, et par conséquent, ralentir l’activité économique. D’autre part, lorsque les anticipations d’inflation sont bien stabilisées, les chocs des prix induits par l’offre (tels que l’augmentation ou le recul brusque des prix des matières premières) sont moins susceptibles de modifier les habitudes des consommateurs à court terme, ce qui réduit la marge d’instabilité économique.

La stabilisation des anticipations d’inflation est donc déterminante actuellement pour la ligne de conduite des banques centrales et témoigne d’une politique monétaire crédible. Dans cette optique, l’édition du 3ème trimestre 2015 de l’enquête M&G YouGov sur les prévisions d’inflation constate que tous les pays européens interrogés tablent sur une inflation égale ou supérieure à 2% d’ici cinq ans, ce qui tend à indiquer que les consommateurs européens restent plutôt confiants quant à la réussite de la mission de stabilité des prix de la BCE (Banque Centrale Européenne).

En dépit des niveaux historiquement bas de l’inflation en Europe, peu de changements sont à noter dans les prévisions d’inflation au dernier trimestre, et certains pays font même état d’une légère hausse. La France reste le seul pays européen à signaler un recul des anticipations d’inflation à court terme. Par ailleurs, notre enquête établit que 9% des consommateurs français s’attendent toujours à une inflation nulle ou négative sur une période d’un an. En Suisse, toutefois, les anticipations d’inflation à court terme des consommateurs continuent d’augmenter régulièrement et ont fait preuve d’une résistance remarquable, dans la mesure où le pays connaît une longue série de chute des prix.

Nouveauté ce trimestre, nous intégrons trois nouvelles questions en vue d’évaluer l’opinion publique au sujet des plans de sauvetage des dettes souveraines, de la hausse des prix des logements et des achats sur Internet.

Voici quelques-uns des points essentiels :

  • Les consommateurs restent globalement optimistes quant à la hausse des prix des logements sur les 12 prochains mois
  • On constate un faible soutien aux plans de sauvetage des dettes souveraines au Royaume-Uni et dans la plupart des pays européens
  • Les achats en ligne deviennent de plus en plus populaires : 7 sondés sur 10 ont réalisé des achats sur Internet au moins une fois au cours du mois dernier

Le rapport complet et les statistiques de notre enquête du 3ème trimestre 2015 sont disponibles en anglais iciEn outre, nous affichons régulièrement les dernières tendances de l’inflation via notre compte Twitter @inflationsurvey.

Cette vidéo est en anglais

 

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.

Classée dans la catégorie : Etude sur les anticipations inflationnistes
Taguée :

Discuter d'un article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *