Esquiver les pièges – le marché européen du haut rendement en 2015

Alors que 2015 s’achève, le marché européen du haut rendement affiche dans l’ensemble une progression annuelle soutenue, à défaut d’être spectaculaire. Légèrement inférieure à 3 %*, sa performance globale apparaît satisfaisante comparée au recul de ses homologues américain et mondial. En outre, le taux de défaillances reste orienté à la baisse en Europe et s’établit à 0,14 % sur les 12 derniers mois (à fin novembre), selon les statistiques de Bank of America Merrill Lynch. Faut-il en conclure que tout va bien ?

Pour être honnête, ce n’est pas vraiment le cas. Les chiffres globaux semblent satisfaisants, mais masquent quelques poches de faiblesse extrêmement marquées au sein du marché. Plusieurs émissions ont enregistrés d’importantes pertes dont la plus remarquable est peut-être la chute de 86 % du prix des obligations émises par Abengoa SA, entreprise espagnole spécialisée dans les énergies renouvelables. Cet accident est par ailleurs loin d’être isolé. L’investissement dans ce marché nous rappelle une scène emblématique de « Matrix » dans laquelle le personnage principal, Néo, survit à un déluge de balles qu’il parvient à éviter. S’il prend quelques coups, l’important est qu’il survit en esquivant les projectiles les plus dangereux et mortels. De même, la plupart des investisseurs européens à haut rendement qui ont su esquiver les principaux pièges en 2015 ont connu une bonne année.

Quels sont alors les secteurs les plus touchés ? Le tableau ci-dessous présente les émetteurs obligataires les moins performants de l’année (baisse en %). À des fins de simplification, lorsque qu’une même entreprise a émis plusieurs obligations, nous avons simplement inclus la moins performante de celles-ci.

Esquiver les pièges – le marché européen du haut rendement en 2015

Ce graphique permet de définir quelques thèmes, à savoir les situations dans lesquelles les principales pertes ont été recensées :

  1. Entreprises d’ingénierie ayant des besoins complexes de financement et exposées aux marchés émergents
  2. Entreprises émettrices brésiliennes
  3. Entreprises significativement exposées à la baisse des prix de l’énergie
  4. Aciéristes
  5. Distributeurs en difficulté

Il nous semble juste d’indiquer que l’essentiel du récent accès de faiblesse qui a affecté le marché américain du haut rendement est imputable à bon nombre de ces situations (ne serait-ce que les fluctuations dans les secteurs de l’énergie et des matières premières). La différence – avec l’Europe – est que l’exposition à certains des secteurs les moins performants est comparativement plus élevée aux États-Unis, de sorte que l’impact global est plus significatif.

Selon nous, le point intéressant ici est que le marché européen n’est pas à l’abri de ces situations et que les investisseurs doivent toujours rester conscients des risques, d’autant plus que le marché s’est relativement bien comporté cette année. Ainsi, il sera probablement toujours nécessaire pour les investisseurs de savoir esquiver les pièges en 2016.

Esquiver les pièges – le marché européen du haut rendement en 2015

*Performance globale de 2,8 %sur l’année au 9 décembre, BofA Merrill Lynch European Currency HY Index

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.

Classée dans la catégorie : marchés et acteurs
Taguée :

Discuter d'un article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *