Conséquences du résultat de l’élection présidentielle sur le marché obligataire high yield américain et le secteur de la santé

Comme l’indiquait James ce matin, la réaction des marchés européens high yield à la victoire de Donald Trump a été relativement clémente. Comme l’on pouvait s’y attendre, celle de son homologue américain a été un peu plus prononcée, bien qu’à un degré moindre par rapport aux actions européennes ou aux contrats à terme sur le S&P. L’indice U.S. CDX, représentatif des CDS des émetteurs obligataires à haut rendement américains équivalent à l’Itraxx Crossover européen, a d’abord reculé de près de deux points (soit 1,3 %) avant de rebondir, et n’affiche plus qu’un repli d’environ un demi-point (soit 0,5 %).

slide1

Nous allons devoir attendre l’ouverture complète du marché américain pour savoir comment la situation va évoluer durant la journée, mais il convient de noter que les différents sous-secteurs réagiront différemment au résultat. Nous pensons surveiller particulièrement le secteur de la santé. La victoire de Donald Trump risque de créer de la volatilité à la fois positive et négative dans ce secteur.

Maintenant que Donald Trump a été élu et que les républicains sont majoritaires au Congrès, les appels vont sans doute se multiplier en vue d’abroger, ou au moins d’apporter des ajustements importants à la réforme du système de santé (Affordable Care Act ou ACA), connu sous le nom « d’Obamacare ».  Ceci pourrait exercer des pressions négatives sur les exploitants d’hôpitaux, qui constituent une part importante de l’indice représentatif du segment obligataire à haut rendement américain (près de 5 % de l’indice Bank of America U.S. High Yield). En théorie, ces exploitants pourraient être confrontés à une augmentation du nombre de patients non assurés si un tel scénario se produisait.  En outre, les incertitudes liées à l’avenir de l’ACA sont susceptibles d’exercer des pressions négatives sur les sociétés d’assurance maladie (managed care companies) américaines. Bien que la majorité d’entre elles appartiennent à la catégorie investment grade, un petit nombre d’émetteurs à haut rendement pourrait aussi s’en trouver affectés.

slide2

À l’inverse, avec Donald Trump à la Maison blanche et un Congrès à majorité républicain, les marchés prévoient des pressions moindres sur les prix et les coûts des médicaments. Cela pourrait bénéficier en particulier aux fabricants de médicaments spécialisés présents sur le segment à haut rendement.  Par ailleurs, l’ensemble du Congrès devrait apporter son soutien à une approbation plus rapide des médicaments génériques, fût-ce au détriment des grandes marques pharmaceutiques.

Donald Trump a également appelé de ses vœux une négociation directe des prix des médicaments d’ordonnance concernés par le volet D de Medicare et à la réimportation des médicaments, ce qui pourrait se traduire par de légères pertes pour les laboratoires pharmaceutiques. Ces mesures n’ont pas compté parmi les priorités de Donald Trump lors de sa campagne, et ne devraient guère gagner l’adhésion du Congrès.

La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine.

Classée dans la catégorie : États-Unis élection

Discuter d'un article

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *