Archives pour la catégorie :

Pays

« Prime » de swaps de devises – de quoi s’agit-il ? Et quelles sont ses implications ?

À la fin de l’année dernière (en décembre), un pic de la « prime » des swaps impliquant des grandes devises contre le dollar avait retenu l’attention du marché. Mais qu’est-ce que la « prime » d’un swap de devises ?

Supposons qu’une société européenne contracte un prêt sur un an auprès de sa banque locale afin de financer ses activités à l’étranger (aux États-Unis). Pour se couvrir contre le r…

Lire l'article

Un indicateur plutôt bon de l’évolution du taux de change USD/EUR

Après quatre années civiles d’appréciation, le dollar américain semble appelé à clôturer l’année 2017 en territoire nettement négatif. Face à l’euro, le billet vert a reculé de près de 12 % cette année et d’environ 8 % sur une base pondérée par les échanges. Fait plus surprenant, la forte dépréciation du dollar face à l’euro est intervenue durant une période de divergence des politiques monétai…

Lire l'article

Le shekel israélien : échappe au radar

Bien que le récent rapport du Trésor américain n’ait désigné aucun pays comme manipulateur de devise (plus de détails à ce sujet dans le blog de Mario), la liste de surveillance se concentre sur les grandes économies qui remplissent les critères suivants :

  1. Le pays dispose d’un important excédent commercial bilatéral avec les États-Unis, estimé à plus de 20 milliards d’USD.
  2. Le pays dispose d’un…

Lire l'article

Trois choses à surveiller lorsque la Banque nationale tchèque supprimera ses cours planchers dans les mois qui viennent

Depuis plus de 3 ans, la Banque nationale tchèque (BNT) a maintenu le taux de change de la couronne tchèque (CZK) proche de 27 CZK par euro (EUR), essentiellement en utilisant sa monnaie (plutôt que les taux d’intérêt) comme outil de politique économique pour atteindre sa cible d’inflation. Cependant, en début de mois, la BNT a averti qu’elle devrait mettre fin à cette stratégie « vers le milie…

Lire l'article

Une douzaine de choses que je trouve actuellement intéressantes sur les marchés obligataires. Où il est aussi question de fouines…

1. Dans le contexte actuel, les rendements des emprunts d’État américains à long terme semblent à leur juste valeur, après s’être négociés à des niveaux particulièrement bas depuis le milieu de l’année 2014. Vous trouverez ci-dessous un graphique que vous avez sûrement déjà vu sur le blog, car je l’utilise depuis un certain temps. Il montre la relation entre les anticipations à long terme de la…

Lire l'article

Voyage de recherche : Le Mexique & Donald Trump – un choix stratégique au sein de l’univers émergent

Les actifs mexicains comptent désormais parmi les choix d’investissement stratégiques  sur le marché de la dette émergente suite aux propos de Donald Trump hostiles au Mexique. Je rentre juste d’un voyage de recherche au Mexique, au cours duquel j’ai rencontré des économistes, des analystes et des émetteurs de dette privée mexicains. Voici quelques observations que j’ai relevées durant mon séjo…

Lire l'article

En Chine, le crédit au sein du secteur privé se rapproche de son niveau de crise historique

Le crédit est l’huile qui permet de lubrifier les rouages de l’économie. Pour cette raison, les économistes surveillent de près la publication des statistiques relatives au crédit afin d’évaluer la pérennité de la croissance. L’absence de croissance au sein du secteur indique que les ménages et les entreprises ne sont pas suffisamment optimistes concernant leurs perspectives d’emprunt et d’inve…

Lire l'article

Le yuan chinois : la question à 50 000 dollars

Comme prévu, la Chine a annoncé la semaine dernière la reconduction de la limite légale d’achat de dollars de 50 000 dollars par individu. Une chose a toutefois changé : l’Administration publique des changes (SAFE) a durci la surveillance des achats de devises. Les demandeurs sont désormais tenus d’exposer de façon détaillée le but de leurs transactions afin de garantir le caractère « approprié…

Lire l'article
Publié dans la section Pays

Des taux d’intérêt appelés à rester négatifs pour les détenteurs de comptes bancaires suisses

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe lorsque Postfinance, la première banque suisse dite « trop grosse pour faire faillite » (« too-big-too-fail »), a annoncé l’instauration de taux d’intérêt négatifs pour ses clients détenteurs de comptes de dépôt de plus de 1 million de francs suisses. Beaucoup se demandent désormais combien de temps cela prendra avant que les banques n’appliquent cette mêm…

Lire l'article