Archives pour la balise :

taux d’intérêt

« Tantrums » et « Tidbits »: du déjà-vu sur les marchés des emprunts d’Etat

J’ai depuis ces derniers temps une immense impression de déjà-vu. Partout il n’est question que des taux d’intérêt qui n’augmentent à nouveau pas au cours de ce cycle (États-Unis), qui n’augmenteront jamais (Europe) ou qui pourraient même être abaissés encore un peu plus (Royaume-Uni, Japon). L’assouplissement quantitatif a toujours le vent en poupe et pourrait même avoir toutes les chances d’ê…

Lire l'article

L’économie américaine ne ralentit pas, elle se rapproche du plein emploi

Le dernier rapport sur l’emploi aux États-Unis nous a laissés quelque peu perplexes. Le chiffre de 38 000 créations d’emplois en mai (contre 160 000 attendues) a déçu le marché ; suite à quoi les taux des emprunts d’État américains ont baissé et la plupart des économistes ont estimé qu’un relèvement des taux en juin/juillet n’était plus à l’ordre du jour. La baisse à 62,6 % du taux de participa…

Lire l'article

Les conséquences imprévues du monde des taux négatifs Partie II. Une mise à jour.

Au début du mois d’avril, j’avais souligné certaines conséquences inattendues induites par les taux d’intérêt négatifs fixés par les banques centrales. J’avais aussi promis de mettre à jour le blog une fois que nous aurions identifié d’autres implications intéressantes, et j’avais également demandé aux lecteurs de nous soumettre quelques exemples.  Merci à ceux qui ont pris le temps de nous con…

Lire l'article

Débat sur les rendements zéro : les taux négatifs constituent-ils un durcissement de la politique monétaire ?

Les billets récents de Matt et James ont évoqué certains des problèmes des marchés en présence de taux négatifs. À l’évidence, il ne s’agit plus simplement d’un débat théorique. Les implications pour les investisseurs sont bien réelles. Pourquoi les investisseurs acceptent-ils des taux négatifs alors qu’ils pourraient détenir des liquidités ?

Si l’on récapitule en prenant l’exemple du franc sui…

Lire l'article

Un outil utile dans un contexte de relèvement de taux d’intérêt : les obligations à haut rendement à taux variable

Nous entrons dans une nouvelle ère pour les taux d’intérêt dans les pays développés. La période prolongée de laxisme en matière de politique monétaire arrive à son terme. A la suite de la réduction progressive des mesures d’assouplissement quantitatif (QE) par la Réserve Fédérale (Fed), les investisseurs tablent désormais sur les premiers relèvements de taux d’intérêt d’ici plusieurs années, d’…

Lire l'article

Les freins aux rendements : la hausse des taux d’intérêt est-elle inévitable lorsque sonnera la fin de l’assouplissement quantitatif ?

Après les remous causés par le « tapering » de la Réserve fédérale américaine en 2013, bon nombre d’observateurs estiment que l’arrêt de son programme d’assouplissement quantitatif d’ici la fin de cette année pourrait être l’élément déclencheur d’une forte baisse des marchés obligataires. Dans le nouveau numéro de notre série d’articles intitulée « Panoramic Outlook », nous présentons un point …

Lire l'article

La fiabilité des anticipations d’inflation des marchés et des ménages

Les chiffres décevants de la croissance américaine devraient inciter la Banque d’Angleterre (Bank of England – BoE) à relever ses taux, et ce même si Mark Carney s’est montré prudent à ce sujet lors de son intervention devant le Treasury Select Committee. A ce stade, la BoE peut poursuivre sa politique de taux accommodante du fait de l’absence de pressions inflationnistes. Cependant, dans un co…

Lire l'article

Pourquoi les rendements des Bunds ne sont-ils plus négatifs ?

Que l’on soit convaincu ou non que la BCE décide de lancer un vaste programme d’assouplissement quantitatif centré sur le rachat d’obligations d’Etat cette semaine (la majorité des acteurs du marché estiment que cela est peu probable), le fait que les rendements des Bunds allemands à 2 ans soient toujours positifs est plutôt surprenant. Le Bund à 2 ans affiche actuellement un rendement de 0,05%…

Lire l'article

Mettre à bas le mythe déflationniste

Des craintes déflationnistes sont récemment apparues, reposant principalement sur les trois piliers évoqués ci-après.

Premièrement, d’aucuns pensent que la déflation inciterait les consommateurs à différer leurs achats de biens et services dans l’espoir de les acheter à moindre coût dans un futur proche. Deuxièmement, il est dit que la dette deviendra insupportable pour les émetteurs, dans la m…

Lire l'article